La découverte de traditions culinaires, la dégustation de plats emblématiques ou de boissons locales, constituent pour de nombreux touristes, des éléments clés de l’expérience vécue lors de la découverte d’une destination. Ces dernières années, un grand nombre de destinations touristiques ont fait le choix, pour se différencier, de valoriser leur territoire en promouvant les attraits de leur patrimoine culturel matériel mais aussi immatériel. Dans ce contexte, les territoires de la bière, par leur production agricole et brassicole, fournissent des éléments patrimoniaux matériels et immatériels abondants, susceptibles d’être des marqueurs pour ces territoires, marqueurs dont l’exploitation permet également de construire et développer une attractivité touristique.
Le secteur brassicole est un secteur…Lire la suite

 

Les propositions (environ 400 mots), rédigées en français ou en anglais, accompagnées de 3 à 5 mots-clés et d’une courte notice biographique, sont à adresser  avant le 3 juillet 2023 aux deux organisatrices par mail :

Nathalie Dupont, nathalie.dupont@univ-littoral.fr

Laëtitia Garcia, laetitia.garcia@univ-lille.fr

La Fleur des histoires est une vaste compilation d’histoire universelle en prose composée par Jean Mansel, fonctionnaire à la cour de Bourgogne, dans les années 1440. Restée longtemps dans l’oubli, elle connaît désormais un regain d’intérêt de la part des chercheur.se.s, mais son texte, demeuré à l’état manuscrit, est difficile d’accès et encore trop méconnu. Or, la Fleur a joui d’un succès considérable auprès des lecteurs nobles de la fin du Moyen Âge et est conservée par un nombre relativement important de copies, parmi lesquelles on trouve l’exemplaire richement enluminé ayant appartenu à la bibliothèque des ducs de Bourgogne (Bruxelles, KBR, 9231-9232).

Nous avons l’intention de proposer une première édition critique de cette compilation, plus précisément de sa version plus ancienne en trois livres qui racontent l’histoire du monde de la Création au couronnement de Charles VI (1380). Lire la suite…


Les propositions de contribution  sont à envoyer  avant le 20 juin 2023 aux adresses suivantes :

Elena Koroleva, Elena.Koroleva@univ-littoral.fr

Pruelle Deleville, Prunelle.Deleville@unige.ch

Les compagnies disposent souvent pour la conduite de leurs affaires d’un petit comité de direction composé de directeurs élus par les actionnaires lors d’une assemblée générale ou choisis par l’État qui se réunit régulièrement. Ils peuvent être 4, 12 ou davantage. Leur mandat est en général de deux ans et ils doivent présenter lors des assemblées générales le bilan moral et financier qui justifie leur action. Les conditions pour accéder à cette charge sont diverses selon les compagnies et les époques mais ont tendance à privilégier les plus gros actionnaires. Dans la Compagnie des Indes occidentales de 1664, il y a par exemple trois niveaux d’actionnaires : un premier niveau jusqu’à 10 000 livres, est composé de simples intéressés ; de 10 000 à 20 000 livres, les actionnaires peuvent participer à l’assemblée générale et avoir voix délibérative ; ceux qui paient plus de 20 000 livres peuvent être élus directeurs. Les directeurs occupent une place centrale dans les compagnies jusqu’à leur prêter leur visage… Lire la suite

 

 

Les propositions de communication accompagnées d’un argumentaire d’une dizaine de lignes et d’un bref curriculum vitae sont à envoyer aux organisateurs  avant le 30 avril 2023 :

Éric Roulet, eric.roulet@univ-littoral.fr

Porteur du programme ANR ACTIMOD 2020-2024

https://actimod.univ-littoral.fr/

Après deux colloques qui ont mis en lumière les représentations émotionnelles et spatiales de l’intime au siècle d’or (Université de la Sorbonne Paris nord, 2019) puis l’intimité corporelle aux XVIe et XVIIe siècles (Université de Bourgogne Franche-Comté, octobre 2021), s’ouvre le troisième volet de la réflexion sur l’intime. Il s’agira d’explorer les stratégies et les codes qu’adoptent les auteurs pour formuler l’intime et le représenter, au sein de l’Europe de la première modernité. L’on envisagera, dans une perspective pluridisciplinaire, les fonctions et les enjeux d’une représentation intime, en considérant que la sphère privée de l’autre y est souvent également impliquée…Lire la suite

 

Les propositions de communication accompagnées d’un argumentaire d’une dizaine de lignes et d’un bref curriculum vitae sont à envoyer aux organisateurs avant le 30 avril 2023 :

Florence Toucheron, florence.toucheron@univ-littoral.fr

Autres contacts dans l’appel à communication

Le 25 avril 1550, jour de la Saint-Marc, le roi Henri II de France fait son entrée solennelle dans la cité de Boulogne-sur-Mer rachetée aux Anglais après six ans d’occupation. L’événement, salué par la littérature et la musique, marque le passage de la ville à l’ère moderne : nouvelle charte de commune, rénovation du coutumier boulonnais, création d’un présidial, ouverture de nouveaux documents comptables et de registres paroissiaux, transformations urbaines et architecturales. Organisée conjointement par l’Université Littoral Côte d’Opale et le Cercle d’Études en Pays Boulonnais avec le soutien de la municipalité, la présente manifestation scientifique visera à éclairer d’un jour nouveau cette étape décisive de l’histoire du Boulonnais et à la situer plus largement dans son contexte politique régional, national et international. Le champ d’investigation comprendra la sénéchaussée de Boulogne ainsi que ses champs relationnels, et s’étendra de 1532 à 1568. Le colloque, ouvert à un large public, permettra en outre de mettre en valeur le riche fonds de manuscrits et d’incunables de la Bibliothèque des Annonciades de même que les documents archivistiques et les objets archéologiques conservés depuis cinq siècles par la ville de Boulogne.

 

Les propositions de communication accompagnées d’un argumentaire d’une dizaine de lignes et d’un bref curriculum vitae sont à envoyer aux organisateurs avant le 10 septembre 2022 :

Jean Devaux, Jean.Devaux@univ-littoral.fr

Isabelle Clauzel, iclauzelCEPB@gmail.com

Boulogne-sur-Mer, dans les Hauts-de-France, a vu naître en son sein des personnalités de divers horizons, depuis l’égyptologue Auguste Mariette (1821-1881) jusqu’au peintre Georges Mathieu (1921-2012), créateur du courant de l’abstraction lyrique. Depuis le XVIIIe siècle notamment, des personnalités de la littérature et de la musique ont marqué la ville. Ainsi, ce colloque s’intéressera aux figures littéraires et musicales nées à Boulogne-sur-Mer, y ayant séjourné et/ou fini leur vie. Plusieurs questions se posent : comment la ville et sa région marquent-elles de leur empreinte leur production artistique ? Quels liens se sont tissés avec la ville du Pas-de-Calais ? Quelles traces ont-ils laissées dans cette ville portuaire ? Ces quelques questions n’empêchent aucunement une réflexion sur les œuvres de ces artistes sans obligatoirement les aborder sous l’angle boulonnais. Dans un souci transdisciplinaire, ce colloque se penchera sur la production littéraire dans diverses langues et à la création musicale sous toutes ses formes. Il s’agira, lors de cet événement scientifique, de contribuer à la valorisation d’un patrimoine artistique local mais aussi de réfléchir aux notions de voyages, de mémoire et de déterritorialisation….Lire la suite

 

Les propositions de communication accompagnées d’un argumentaire d’une dizaine de lignes et d’un bref curriculum vitae sont à envoyer aux organisateurs avant le 30 mars 2023 à :

Benoît Santini, Benoit.Santini@univ-littoral.fr