Je les îles britanniques

Si les interactions entre riverains des deux côtés de la Manche et de la Mer du Nord remontent à la plus haute antiquité, l’industrialisation, la révolution des transports, l’amélioration des communications en a intensifié la fréquence et la portée. A ce titre, les ports ont joué et jouent encore un rôle particulier d’interface entre les deux contrées.
Récemment, les recherches qui ont fait la part belle à la France anglaise ont quelque peu négligé les espaces côtiers proches des îles britanniques, au profit de la capitale et des zones touristiques méridionales de l’hexagone. Pionnières dans la médiation de ces relations, la frange littorale, du Boulonnais au Dunkerquois, est encore à étudier. Lire la suite…

(S’incrire auprès du contact pour recevoir l’ID et le code secret pour la connexion)

Contact et inscription :

Sophie Bracqbien, secrétariat de l’UR 4030 HLLI,                       sophie.bracqbien@univ-littoral.fr

Organisateurs :

Émilie Perrichon, PU Sciences de l’éducation, didactique des langues, emilie.perrichon@univ-littoral.fr,

Jean-Philippe Priotti, Maître de Conférences (histoire moderne), jean-philippe.priotti@univ-littoral.fr,

« Tourisme, arts et territoires », Colloque international organisé par Nathalie Dupont et Laëtitia Garcia, Boulogne-sur-Mer, les 7 & 8 octobre 2021, à l'ULCO

Activité de loisirs, le tourisme n’en fait pas moins l’objet d’études scientifiques et de publications de la part du monde académique, et ses liens avec l’art ne sont plus à démontrer, comme en témoignent les hordes de touristes qui chaque année se pressent aux portes des grands musées.

Le tourisme pour aller voir des œuvres d’art (au Louvre, au MOMA, au British Museum…), celui donnant naissance à des œuvres d’art (liées au Grand Tour, aux peintres en villégiature…) et le tourisme né de l’art sous toutes ses formes (par exemple sur les traces de Charles Dickens à Londres ou, dans un autre domaine, sur celles du tournage de La Guerre des étoiles) ont tous un impact sur les lieux où ils se déroulent.

Ce colloque international se propose d’explorer les interactions entre art et tourisme (notamment les aspects juridiques, stratégiques, organisationnels de cette interaction) et leurs impacts sur les territoires d’accueil, y compris la structuration de ces derniers. 

 

Contact :

Sophie Bracqbien, secrétariat de l’UR 4030 HLLI,                       sophie.bracqbien@univ-littoral.fr

Organisateurs :

Nathalie Dupont, MCFHDR en civilisation américain, ULCO, UR 4030 HLLI, Nathalie.Dupont@univ-littoral.fr

Laëtitia Garcia, MCF, Université de Lille, CRDP-EA 4487,         Laetitia.Garcia@univ-lille.fr

 
"Character again", Colloque internationnal organisé par Isabelle Roblin (ULCO, France), Gloria Lauri-Lucente and Ivan Vallus (University of Malta), Armelle Parey (Université de Caen, France) , les 11, 12 et 13 novembre 2021, Malte

This international conference will take as its starting point the fact that character remains one of the defining features of the novel – “the novel does character, and the novel does interiority”(McIlvaney and Ryan (xii-xiii) qted in Gasiorek and James 622) — and examine the form it takes and the weight it carries in fiction today.

Character will be addressed in the contemporary Anglophone novel, film, TV series and graphic novel from a variety of aspects, possibly including the following

  • the very resilience of character
  • the specificity of character
  • characterisation as part of a writer’s aesthetics
  • character and the ethics of the novel
  • the specificity a particular character and how it is conveyed, whether the character is meant to be a single occurrence (a one-off) or part of a (novel or TV) series or a franchise (ex: evolution of James Bond through its different writers and actors)

This specificity of a particular character can also be studied or conceptualised when

  1. a character is adapted to the screen,
  2. taken up in a narrative expansion and/or
  3. rewritten.
  • Character and the politics or the economics of the novel (when existing secondary characters become main protagonists in transfictions (Richard Saint-Gelais, Jeremy Rosen).

Organizers: Gloria Lauri-Lucente and Ivan Vallus (University of Malta); Armelle Parey (Université de Caen, France), Isabelle Roblin (ULCO, France).

« Nouvelles approches de l’oeuvre d’Abel Posse », Journée d'étude, présentiel et visioconférence, Boulogne-sur-Mer, les 16 et 17 novembre 2021

La figure d’Abel Posse (1934-) est un exemple paradigmatique de l’auteur total ayant, tout au long de sa trajectoire littéraire, cultivé des genres aussi variés que la poésie et le roman, l’essai et la chronique. Un diplomate de carrière et un intellectuel dont la plume a constamment exprimé son appartenance à deux mondes, son identité portègne, son argentinité, mais aussi sa latino-américanité et son cosmopolitisme. Après avoir publié deux romans réalistes pendant les années 1960 et 1970 et s’être affirmé avec sa «Trilogie de la conquête» comme un des précurseurs du «nouveau roman historique latino-américain», Posse a ensuite exploré d’autres territoires, avec des romans de la quête sur l’ésotérisme nazi, des romans portègnes et des romans biographiques consacrés à deux figures mythiques de l’histoire argentine récente… Lire la suite

Organisateurs

Romain MAGRAS, MCF en littérature latino-américaine, Romain.Magras@univ-littoral.fr
Roberto ESPOSTO (University of Queensland, Australia)

« Mariette, deux siècles après », Colloque international organisé par Jean-Louis Podvin et Didier Devauchelle, Boulogne-sur-Mer, les 8, 9 et 10 septembre 2021, à l’ULCO

Né à Boulogne-sur-Mer le 11 février 1821, Auguste Mariette se passionne très jeune pour l’Égypte au musée de la ville. En 1849, il abandonne son poste de professeur au collège pour un emploi au musée du Louvre à Paris avant de partir en mission en Égypte : il se lance alors dans des fouilles, et exhume entre 1850 et 1854 le Serapeum de Memphis, prélude à des découvertes qui n’ont plus cessé.

En 1858, il obtient du vice-roi d’Égypte la création d’un Service des antiquités qu’il dirige. Il fonde par la suite un musée en Égypte même, et il est chargé de missions de représentation aux expositions universelles, lors de l’inauguration du Canal de Suez, et pour l’opéra Aïda.

Deux siècles après sa naissance, nous avons souhaité consacrer à Mariette un colloque dans sa ville natale, là où il a passé la première moitié de sa vie et où il est ensuite régulièrement retourné pour se ressourcer lors de ses séjours en France. Ce colloque est organisé conjointement par l’Université Littoral Côte d’Opale (UR 4030 HLLI) et l’Université de Lille (UMR 8164 HALMA).

 

Contact :

Sophie Bracqbien, secrétariat de l’UR 4030 HLLI,                       sophie.bracqbien@univ-littoral.fr

Organisateurs :

Jean-Louis Podvin, Professeur d’histoire ancienne, UR 4030 HLLI, ULCO

jean-louis.podvin@univ-littoral.fr,

Didier Devauchelle, Professeur d’égyptologie, UMR 8164 HALMA, Université de Lille

didier.devauchelle@univ-lille.fr,

« Économie politique et fiscalité dans l’Orient hellénistique et romain », Journée d'Étude organisée par Michaël Girardin, Boulogne-sur-Mer, (en visioconférence), le 18 juin 2021

Économie et fiscalité : voilà bien deux domaines d’études étroitement imbriqués et qui, étonnamment, peinent à dialoguer. L’économie réfère à la production, la distribution, l’échange et la consommation des biens ; la fiscalité s’insère dans ce cadre en prélevant pour l’autorité une part de la production, un taux sur la distribution et l’échange, parfois même des droits sur la consommation. Mais si l’économie a laissé des traces, en particulier archéologiques, la fiscalité reste essentiellement une pratique sociale et politique, discernable avant tout par les textes et mieux connue par ses contestations, exemptions et dégrèvements que par ses pratiques ordinaires. L’étude de l’économie antique inclut souvent la question fiscale ; l’étude de laa fiscalité antique induit souvent des questions économiques. En général, les mêmes sources sont exploitées et en général, l’un des deux aspects est supputé des découvertes de l’autre. Mais il reste difficile d’articuler les deux domaines…

(S’incrire auprès du contact pour recevoir l’ID et le code secret pour la connexion)

 Contact :

Sophie Bracqbien, sophie.bracqbien@univ-littoral.fr

Organisateurs

DinFRANGIÉ-JOLY, ATER en histoire ancienne, ULCO, UR 4030 HLLI, dina.joly@univ-littoral.fr

Michaël GIRARDIN, MCF en histoire ancienne, ULCO, UR 4030 HLLI, michael.girardin@univ-littoral.fr

« Femmes surnaturelles dans la Fantasy et les genres apparentés », Colloque international organisé par Marc Rolland, Boulogne-sur-Mer, (en visio conférence), les 3 et 4 juin 2021

Partant des figures désormais connues des femmes puissantes et magiques de la Fantasy actuelle (Game of Thrones, The Witcher) succédant  aux femmes-trophées ou même aux femmes moins agissantes de la Fantasy classique, nous remontons aux figures plus anciennes, dans la littérature d’imagination ou la SF épique, jusqu’au XIXe siècle, célébrées par des auteurs réalistes ou esthétisants, en cherchant à identifier et à décrypter les figures qui ont pu les inspirer (déesses, fées, fantômes, figures historiques transformées en mythes). En quoi la montée en puissance de la femme surnaturelle signalée notamment par Philippe Muray pour le « long XIXe siècle » correspond-t-elle à une crise de civilisation, à une déchristianisation, à la découverte de certaines constantes dans l’inconscient collectif comme l’anima, que Jung trouvait incarnée à la perfection par Ayesha (« She ») des romans de Rider Haggard ? Et comment, par quels moyens, cette « déesse » se manifeste-t-elle, en bien ou en mal ? Ce colloque international réunira des spécialistes de plusieurs universités françaises (Artois, Dijon, Reims, Rouen, ULCO) mais aussi des États-Unis, du Canada et de la Grande-Bretagne. Lire la suite…

(S’incrire auprès du contact pour recevoir l’ID et le code secret pour la connexion)

 Contact :

Sophie Bracqbien, sophie.bracqbien@univ-littoral.fr

Organisateurs :

Marc Rolland, Marc.Rolland@univ-littoral.fr

 

 

 

 

S’incrire auprès de Marie-Sophie Caruel et/ou Sylvain Lesage pour recevoir le lien, l’ID et le code secret pour la connexion

marie-sophie.caruel@univ-lille.fr

sylvain.lesage@univ-lille.fr

 

 Contact :

Sophie Bracqbien, sophie.bracqbien@univ-littoral.fr

Organisateurs :

Marie-Sophie Caruel,  Caroline Husquin, (HALMA)

Sylvain Lesage, Mathieu Vivas,  Bertrand Cosnet, (IRHiS) 

Sébastien Martin, Claire Soussen, (UR 4030 HLLI)

« La fabrique des récits médiévaux », Journées d'étude internationales organisées par Grace Baillet et Priscilla Mourgues, Bordeaux le 12 mai 2021, Boulogne-sur-Mer, les 10-11 février 2022

Cette manifestation scientifique répartie sur plusieurs journées le 12 mai 2021 et les 10 et 11 février 2022 proposera une réflexion sur la fabrique du texte médiéval, sur sa matérialité ainsi que sur l’évolution des procédés de mise en forme des récits médiévaux du xiiie au xvie siècle en se fondant sur différents types de récit en vers et en prose (chroniques, romans, récits de voyage, récits hagiographiques, mises en prose, récits brefs et nouvelles).

Pour analyser les processus de structuration des récits médiévaux et leur évolution du xiiie au xvie siècle, les pistes d’exploitation ci-dessous

Axe 1 – Identification et analyse de procédés de structuration

Axe 2 – La question de la frontière générique par la forme

Axe 3 – L’adoption d’usages et de réflexes de structuration et les écarts

Axe 4 – Les effets de l’évolution des pratiques

s’articuleront autour de l’étude de la macrostructure et de la microstructure des textes.

 

Pour la première journée, s’inscrire ici :

 

Contacts

Grace Baillet, ulcogracebaillet@gmail.com

Priscilla Mourgues, priscilla.mourgues@gmail.com

 

Colloque
« Fictionnalisations du métissage », Journée d'étude « Écritures métisses » organisée par Justine Jotham, Patricja Kurjatto-Renard et Romain Magras, Dunkerque, le 11 mai 2021 à l'ULCO
  • Lien pour participer à la Journée d’étude en visioconférence le matin
  • Lien pour participer à la journée d’étude en visioconférence l’après-midi

(S’incrire auprès des contacts pour recevoir l’ID et le code secret pour la connexion)

Contacts :

Sophie Bracqbien, sophie.bracqbien@univ-littoral.fr

Justine Jotham, justine.jotham@univ-littoral.fr

Historiographie de la fiscalité antique
« Historiographie de la fiscalité antique », Boulogne-sur-Mer, 9 avril 2021. Journée d'étude organisée par Michaël Girardin

Faisant le point sur les méthodologies et les questionnements liés à l’impôt dans l’historiographie des principales aires culturelles de l’Antiquité, cette journée d’études a pour objectif de faire dialoguer les pratiques des spécialistes. Où sont parvenues les études de la fiscalité antique ? Peut-on renouveler nos approches par la comparaison ? Une réflexion historiographique peut-elle nous éclairer sur les perspectives de ce domaine de recherche ?

(S’incrire auprès du contact pour recevoir l’ID et le code secret pour la connexion)

 Contact :

Sophie Bracqbien, sophie.bracqbien@univ-littoral.fr

Organisateur :

Michaël Girardin, michael.girardin@univ-littoral.fr

« Panser et repenser l’œuvre : le concept de restauration », Boulogne-sur-Mer, mercredi 7 avril 2021, organisée par Grace Baillet, Virginie Picot et Cécile Rault, doctorantes en Lettres et Histoire à l'ULCO

Les interventions de cette journée d’étude se centrent sur le concept, fort sémantiquement, de restauration d’une œuvre perdue. Cette dernière est à entendre en tant qu’œuvre altérée ou ruinée, à savoir toute œuvre historique ou littéraire ayant subi les sévices du temps et/ou de l’homme.
Ces œuvres en perdition impliquent une redécouverte, une métamorphose, voire un total renouveau, en définitive, que l’œuvre perdue ait été pansée au sens presque médical, à savoir réparée, rétablie ou repensée. Il s’agit ici de réévaluer ces œuvres à leur juste place et de les penser comme un terrain propice à la sauvegarde du patrimoine culturel et historique.

(S’incrire auprès du contact pour recevoir l’ID et le code secret pour la connexion)

Contacts :

Grace Baillet, ulcogracebaillet@gmail.com

Virginie Picot, ulcovirginie@gmail.com

Cécile Rault, cecile-rault@laposte.net

Afiches de muestras de solidaridad internacional con la lucha anti Pinochet - sitio del Museo de la Memoria y los Derechos Humanos, Chile « Représentations artistiques des dictatures du Cône Sud (raconter, poétiser, filmer, peindre, photographier les dictatures) : préserver la mémoire » Colloque international, les 5, 6 et 7 avril 2021 (en visioconférence)

Ce colloque international réfléchira sur les représentations artistiques élaborées dans le Cône Sud (Argentine, Chili, Uruguay) à l’époque des régimes dictatoriaux des années 1970-80. Les films produits dans ce contexte et leur lecture symbolique en raison de la censure, la dénonciation qui s’opère à travers la littérature, le rôle joué par la photographie contre la répression des Juntes militaires sont autant d’aspects qui pourront être envisagés. Quels outils emploient les artistes afin de représenter les horreurs de l’époque ? De quels instruments d’occultation se servent-ils pour mettre en œuvre leur travail accusateur ? Quels liens ont existé entre les artistes dissidents des trois pays concernés ? Qu’en est-il de la production artistique élaborée après la fin des dictatures et dont le but consiste à préserver la mémoire des événements en les représentant a posteriori ?

(S’incrire auprès du contact pour recevoir l’ID et le code secret pour la connexion)

Contact : Sophie Bracqbien, sophie.bracqbien@univ-littoral.fr

Organisateurs

Benoît.Santini, Benoit.Santini@univ-littoral.fr, (UR 4030 HLLI, ULCO, Boulogne-sur-Mer, France)

Alejandra Portela (Instituto de Investigacion y Facultad de Artes UMSA, Buenos Aires, Argentina)

« Ports, conflits et identités (XVIe-XXe siècles) », Journée d'étude organisée par Guillaume Lescop et Romain Leclercq, Boulogne-sur-Mer, le 25 mars 2021

Les bouleversements qu’a connus l’historiographie depuis plusieurs décennies n’ont pas manqué de se répercuter sur l’étude des ports. Dans le cas français, le tournant de la « nouvelle histoire », prônant la remise en cause des grands paradigmes structurants et l’ouverture aux autres sciences sociales, a accordé une plus grande place aux acteurs, conduisant ainsi à l’émergence de l’histoire des mentalités. Autre évolution majeure : l’espace local s’est fortement affirmé dans l’écriture de l’histoire. C’est dans ce contexte historiographique que sont intervenus les questionnements autour de la notion d’identité dans les années 1980.

Venue des campus nord-américains, la question de l’identité est devenue incontournable dans le champ des sciences sociales. Si la notion d’identité a fait l’objet d’importants débats, sa validité dans l’analyse historique est à présent reconnue…

(S’incrire auprès du contact pour recevoir l’ID et le code secret pour la connexion)

Contact :

Sophie Bracqbien, sophie.bracqbien@univ-littoral.fr

« Représentations et symboliques du handicap dans les mondes américains », Journée d'étude organisée par Éric Roulet et Benoît Santini, Boulogne-sur-Mer, le 24 mars 2021, à l'ULCO, groupe de recherche sur les Amériques, UR 4030 HLLI

L’étymologie de « handicap », est rappelée par Mathias Crété : « ce mot, d’origine anglaise, désignait au départ le hand in cap, à savoir des jeux dans lesquels des objets de valeurs différentes étaient disposés dans un chapeau, le hasard élisant le gagnant en dépit de tout autre paramètre. Ce sens a dérivé et s’est ensuite attaché aux courses hippiques, dans lesquelles il s’agissait d’égaliser les chances des concurrents en imposant aux meilleurs de porter un poids plus grand ou de parcourir une distance plus longue » (M. Crété, Journal français de psychiatrie, 2007) puis, dès les années 1950, le terme remplace progressivement celui d’infirme. Cette question est depuis au centre des préoccupations sociétales même si les mesures propres à faciliter la vie des personnes en situation de handicap demeurent trop timorées. Le regard sur le handicap change ainsi progressivement…

(S’incrire auprès du contact pour recevoir l’ID et le code secret pour la connexion)

Contact :

Sophie Bracqbien, sophie.bracqbien@univ-littoral.fr

Si les interactions entre riverains des deux côtés de la Manche et de la Mer du Nord remontent à la plus haute antiquité, l’industrialisation, la révolution des transports, l’amélioration des communications en a intensifié la fréquence et la portée. A ce titre, les ports ont joué et jouent encore un rôle particulier d’interface entre les deux contrées. Récemment, les recherches qui ont fait la part belle à la France anglaise ont quelque peu négligé les espaces côtiers proches des îles britanniques, au profit de la capitale et des zones touristiques méridionales de l’hexagone. Pionnières dans la médiation de ces relations, la frange littorale, du Boulonnais au Dunkerquois, est encore à étudier…

(S’incrire auprès du contact pour recevoir l’ID et le code secret pour la connexion)

Contact :

Sophie Bracqbien, sophie.bracqbien@univ-littoral.fr

Journée doctorale du pôle Humanités et Territoires Intégrés, Boulogne-sur-Mer, jeudi 4 février 2021, organisé par Julien Guerrero (doctorant TVES, ULCO)
Contact : julien.guerrero@etu.univ-littoral.fr
Sens interdits : le goût, le toucher et l’odorat dans la littérature française des XVe et XVIe siècles, Boulogne-sur-Mer, 29 janvier 2021. Journée d'étude organisée par Mélanie Fruitier (ULCO) et Rébecca Legrand (Lille).

Cette journée d’étude s’inscrit à la suite de travaux de recherche qui ont été menés depuis une dizaine d’années sur les cinq sens, notamment des journées d’études et des colloques dont les actes publiés renouvellent sans cesse les questionnements sur le sujet (Palazzo (dir.), Les cinq sens au Moyen Âge ; Puccini (dir.), Le Débat des cinq sens de l’Antiquité à nos jours). En effet, depuis le « sensitive turn » le tournant sensoriel étudié par les recherches en sciences humaines qui étudient les textes à l’aune des perceptions sensorielles et des émotions les cinq sens sont devenus un thème de recherche productif : « l’histoire du sensible – les sensory studies des Anglo-Saxons – a connu un grand essor depuis une vingtaine d’années…

https://visio.univ-littoral.fr/index.php/2021/01/29/journee-sens-interdits-enregistre-vendredi-29-janvier-2021-a-140000/

https://visio.univ-littoral.fr/index.php/2021/01/29/journee-sens-interdits-enregistre-vendredi-29-janvier-2021-a-093000/

Mot de passe : HLLI2901

 Contact :

Sophie Bracqbien, sophie.bracqbien@univ-littoral.fr

« Frontières du roman (Rayuela), Échanges entre histoire et la fiction (la Llorona)» Journée d'étude - L'Amérique latine au CAPES d'espagnol, 11 janvier 2021.

Dans le cadre de cette journée d’étude « Frontières du roman (Rayuela), échanges entre Histoire et fiction (La Llorona) », les intervenants réfléchiront sur l’originalité de ces deux œuvres latino-américaines (Argentine et Guatemala).

Ainsi, seront abordés les innovations langagières, le bouleversement des genres littéraires et la présence des arts dans l’« antiroman » de l’Argentin Julio Cortázar, paru en 1963. Concernant le film La Llorona du Guatémaltèque Jayro Bustamante, le contexte historique, notamment les massacres perpétrés au cours de la dictature des années 1980 au Guatemala, seront étudiés sans oublier le travail esthétique entrepris par le cinéaste.

Cette journée d’étude contribuera également à consolider les liens entre l’ULCO et les universités d’Artois, de Picardie Jules Verne et de Lille, ainsi qu’entre l’UR 4030 HLLI et les laboratoires de ces universités.

Contacts :

Benoît.Santini@univ-littoral.fr, Sophie.Bracqbien@univ-littoral.fr